• Félins

    Tigre

  • Nuit des musées

    Crocodile Africain

  • Coquillages

  • Coquillages

    Terrestres

  • Muséum

    Organiste

Historique et présentation

HISTORIQUE

Le Muséum d'Histoire Naturelle Victor Brun est situé dans l'ancien palais de la Cour des aides édifié au 17e siècle mais dont la configuration et la façade actuelles datent du 18e siècle.

Il naît de la volonté des membres de la Société des Sciences, Agriculture et Belles Lettres de Tarn et Garonne qui décident, en 1852, de mettre à la disposition des montalbanais leurs collections privées. Il propose donc au Maire de l'époque de créer un Muséum d'Histoire Naturelle, dans un courrier daté du 16 juin 1852.

Le Maire accepte et crée le Muséum par arrêté municipal le 24 juin 1852 et charge la Société des Sciences, Agriculture et Belles Lettres de sa direction et de son administration.

Une Commission du Muséum est donc formée la même année avec pour objectif "de rassembler, de classer et de livrer à l'étude l'ensemble des productions naturelles de Tarn et Garonne".

Le muséum ouvre au public le 7 mai 1854 dans une salle unique du deuxième étage du bâtiment. Puis, à la faveur de nombreux dons et achats, il occupe bientôt la totalité de l'étage.

 

 

En 1857, la mairie publie un nouvel arrêté qui indique que « le Muséum est devenu une importante propriété communale, sous le double rapport scientifique et matériel ». Elle décide donc de nommer elle-même un conservateur, qui sera Victor Brun, ancien Vice-Président de la Commission du Muséum.

 

Qui est Victor Brun ?

Jean-Pierre Victor Brun est né à Montauban le 24 juillet 1805 dans une famille protestante aisée. Son père était négociant. Il a eu une soeur, Anne-Lucille et un frère, Antoine. Malheureusement, très peu d'informations sur sa vie nous sont parvenues. Il ne s'est pas marié et n'a pas eu d'enfants. On trouve sa trace dans de nombreuses Société savantes telles que la Société Française d'Archéologie, la Société d'Archéologie du Tarn et Garonne, la Société d'Histoire Naturelle de Toulouse et l'Académide de Montauban. Il fut également membre de la Société des Sciences, Agriculture et Belles Lettres du Tarn et Garonne, et c'est à ce titre qu'il est nommé Vice-Président de la Commission du Muséum en 1852 dès sa création. Il devient ensuite conservateur du Muséum en 1857. C'est un naturaliste chevronné et rigoureux, comme en témoignent les regitres d'inventaires anciens du musée et les archives de cette époque (factures, correspondances, rapports etc.)

 

LE museum aujourd'hui

Aujourd'hui, les collections se déploient sur cinq salles toutes aussi riches les unes que les autres. Dès l’entrée, l’éléphant du Cirque Pinder vous observe  tandis que les félins montent la garde avec l’ours et le loup.

Dans les autres salles, les milliers d’oiseaux du monde entier défilent derrière les vitrines et invitent au voyage. Vous pourrez notamment admirer une remarquable collection de Colibris et d'Oiseaux de Paradis. Des dioramas proposent de découvrir les milieux présents dans le Tarn et Garonne avec la faune et la flore qui les composent.

Le voyage se fait également dans le temps, avec les fossiles des Phosphorites du Quercy, qui transportent entre - 40 et - 23 millions d’années et qui témoignent de la transformation des espèces et des milieux.

La collection de météorites, dont celle tombée sur le village d’Orgueil en 1864, vous propulse dans l’espace tandis que les minéraux de taille et de couleur variées vous plongent dans les entrailles de notre planète.

Enfin, les très belles collections de primates, de coquillages et d’insectes variés terminent ce tour d’horizon des merveilles de la nature.